15 juin 2009

Dernières parutions Carnets du dessert de Lune

Anne-Lise Blanchard – Anonyme Euphorbe. Cécile Guivarch – Te visite le monde. Bernadette Throo – Carnet d’une dendrophile. Christine Van Acker – La dernière pierre. Editions des carnets du dessert de lune
Posté par cecilg à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juin 2009

Anthologie ~ marine/marine(s) ~ Donner à voir

Une anthologie thématique, c’est une invitation au voyage. Aux regards. Ils se croisent ici en mer ou sur le rivage. Mer de mots, rivages de sons, peaux humaines ou terrestres. Autant de poèmes que de reflets de lumière. De voix que de rumeurs d’écumes. Chacun choisira sa vague, surfeur lecteur, son poème. Sa couleur. Ici elle est plutôt bleue, forcément. Confier l’accompagnement graphique à plusieurs artistes permet d’intensifier les croisements. C’est heureux. Décidément la mer fascine et on n’a pas fini de s’y plonger. De s’y... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

Florian Chantôme ~ Des grains d’alors ~ Soc et foc

Un livre élégant. Des haïkus. Des images. L’œil glisse des uns à l’autre et réciproquement. Sobrement. Et ça soulève comme des échos en soi. Des réminiscences. Des accords. Beaucoup de vibrations dans ce livre, comme entre lui et le lecteur. Le tout c’est d’accepter d’entrer dans la solitude et le silence que crée ce livre. Un livre dans lequel on se promène alors librement. En avant. En arrière. On prend les itinéraires comme on les sent, comme ils viennent. Il y a trois parties, trois cheminements bien distincts dans l’organisation... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

Annie Briet ~ La chair des jours ~ Soc et foc

D’abord il y a les tableaux. L’exposition. Le silence des visiteurs. Leur émerveillement. Ensuite il y a la poète. La rencontre avec les toiles. Et ce frémissement qui précède la mise à l’écriture. Brusquement quelqu’un entend le murmure des couleurs et des formes. Le restitue en mot. En images. En émotion. Le poème se lit et donne à relire le tableau. L’un et l’autre se répondent, s’accompagnent dans une vibration complémentaire. L’un et l’autre font ce qui s’appelle une œuvre. Commune. Et qui dépasse le travail personnel de chacun.... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

James Noël ~ Le sang du vitrier ~ Vents d'ailleurs

Un poète. Haïtien. Dans la filiation de René Depestre tant pour la sensualité de son écriture que pour son engagement auprès de l’homme. Des poèmes qui dérangent. Secouent. Réveillent. Chacun se saisit de la langue à sa manière, on le sait bien, mais là, il y a un petit plus : celui d’un autre territoire. A chaque territoire sa langue, à chaque poète sa ou ses veines d’écriture. La poésie est multiple, colorée, incessante et saisissante. Se laisser saisir par une écriture et emporter, puis revenir à soi, à son quotidien, un peu plus... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

Michel Besnier ~ mon kdi n’est pas un kdo ~ Motus

Un nouveau titre dans la collection Pommes Pirates Papillons. Le tandem Besnier/Galeron  à l’œuvre. Cette fois-ci, le poème se promène en caddie, dans une de ces grandes surfaces que nous fréquentons si régulièrement sans penser que là aussi se tient à l’affût la poésie. Suffit d’ouvrir les yeux, de laisser les mots s’emparer du lieu, des situations, des objets. Suffit de jouer. J’aime cette veine d’écriture plutôt moqueuse et pleine de sourires. Elle permet sans en avoir l’air de dire quelques petites choses importantes. De... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2009

Jean-Claude Touzeil ~ Café vert tzigane ~ Gros textes

Un livre à quatre mains, six si on ajoute celles de l’éditeur (sans ces deux mains-là le livre n’existerait pas…). Construit ensemble. Dans un aller retour de textes, d’images, de discussions jusqu’à ce que l’équilibre ou le déséquilibre soient parfaits. Textes et images main dans la main pour cet improbable cheminement qu’est la lecture d’un livre de poèmes illustrés, d’images accompagnées de poèmes… […on aimerait encore être un enfant pour aller voir de l’autre côté du miroir] c’est de ces mystères là dont s’empare le livre.... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

Roland Nadaus ~ Les escargots sont des héros / La pieuvre qui faisait bouger la mer ~ Soc et foc

Une réussite ! J’en reste saisi, muet, en flottement, musement… Deux livres en un : celui des escargots et celui de la pieuvre. Tête-bêche. Celui de la pieuvre est une plongée dans un monde flottant, liquide… On perd pied. On suit le courant. Il nous entraîne dans un état proche de l’émerveillement. On est bien dans ce monde… Celui des escargot est plus terre à terre. Questions de vie, de mort, de survie et d’amour sont au programme. Du dense. Mais toujours avec douceur. On ressort de ce double ouvrage plutôt bousculé. Et on y... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

Collectif ~ Aux passeurs de poèmes ~ Scéren

Le Printemps des Poètes publie ici tout un « lot » de conférences qu’il a donné. Autant d’auteurs que de communications, et de thèmes. Une somme de travail. Un croisé des regards. Des enjeux. Voilà de quoi nourrir la réflexion, les réflexions de tous les acteurs du monde socio-économico-poétique. Tant il apparaît que la poésie est non seulement primordiale pour l’être humain mais qu’elle pourrait, si « on » lui ouvrait un peu plus la porte (ce qui pourrait mettre « on » en danger, jouer un rôle économique. Il reste à enrichir ce... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2009

Emmanuel Flory ~ Sur le ton exact du désir ~ Rougerie

(Ne prendrai corps qu’à l’appel de mon nom prononcé sur le ton exact du désir] Celui qui n’est pas aimé est comme absent au monde. Comment exister sans l’autre ? Sans le désir de l’autre ? Présence. Absence. Les poèmes de ce recueil explorent cet entre-deux. Cette hésitation, car est-on jamais sûr d’être aimé ou d’aimer ? D’exister ou de se dissoudre ? Où se situe la frontière entre ce non-être et cet être totalement épanoui ? Quel passeport ? On avance un peu comme à tâtons dans ce livre. On lit avec... [Lire la suite]
Posté par cecilg à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]